Présidentielle : les footeux soutiennent Macron

Si les politiques sont nombreux à se rendre dans les stades, les footballeurs, eux, ont peu l’habitude de se rendre à des meetings politiques ou même prendre position pour un candidat. Pourtant, en 2017, un homme politique séduit particulièrement les sportifs: Emmanuel Macron. 

Nicolas Sarkozy, Manuel Valls…. Les politiques sont nombreux à aimer le football et à se rendre dans les stades, en revanche il est plus rare de trouver un footballeur au premier rang d’un meeting politique. Car, rares sont les sportifs à dévoiler leur opinion politique. En effet, à l’image d’Antoine Griezmann qui confiait il y a peu à l’Equipe, son manque d’intérêt envers l’élection présidentielle, les sportifs prennent rarement part au débat politique.

Pourtant cette année, plusieurs sportifs se sont affichés aux côtés d’Emmanuel Macron. Le candidat d’En Marche qui déclarait il y a peu son amour à l’Olympique de Marseille, aime le football et ce dernier lui rend bien. Des joueurs de l’Equipe de France ont en effet montré un intérêt pour l’ancien ministre. Steve Mandanda et Yohan Cabaye étaient attendus au meeting d’Emmanuel Macron à Londres en février dernier, cependant seul Yohan Cabaye s’y est rendu. Interrogé par un journaliste de l’émission Quotidien (TMC), le milieu de terrain de Crystal Palace a loué le « dynamisme », la « jeunesse » et l' »authenticité » du candidat d’En Marche.

Le milieu de terrain de Crystal Palace, Yohan Cabaye a été aperçu lors du meeting d’Emmanuel Macron à Londres (Crédit photo :BPI/REX Shutterstock/SIPA)

« Nous avons des amis communs avec Emmanuel Macron, mais personne ne me convainc. J’ai mon avis et j’essaye de créer ma réalité. » a déclaré Yohan Cabaye au micros de TMC. 

Emmanuel Macron intrigue donc les footballeurs, mais également les footballeuses. La capitaine de l’Equipe de France de football féminin, Wendie Renard s’est, elle aussi, rendue à un meeting du candidat, cette fois-ci à Lyon, début février. Mais, les footballeurs ne sont pas tous pour autant des adeptes d’Emmanuel Macron. Eric Cantona, connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, lui, n’apprécie guère Le candidat d’en Marche. L’ancien joueur de Manchester United est même allé jusqu’à qualifier Emmanuel Macron de « dérive politique »

Paul Lauterbach

 

Publicités