Monaco veut prévenir l’Europe

L’AS Monaco reçoit ce soir Manchester City pour le match retour des huitièmes de finale de Ligue des Champions. Après la claque reçue par le PSG à Barcelone (6-1), les Monégasques demeurent le seul espoir français en C1.

Les Parisiens pensaient marquer l’histoire mercredi dernier. Ils l’ont fait, mais dans le mauvais sens du terme.

Ce mercredi sera celui de l’AS Monaco. Défait (5-3) sur la pelouse de Manchester City il y a 3 semaines, le club du Rocher aura à cœur de se racheter auprès de ses supporters, mais aussi de toute la France du football. L’humiliation parisienne démontre une nouvelle fois la grande qualité des clubs français : perdre avec panache. Mais malgré sa défaite face aux hommes de Pep Guardiola à Manchester, Monaco n’est pas condamné, loin de là.

ASM Falcao
Le capitaine Radamel Falcao, longtemps incertain, sera bien de la partie. (Valery Hache/AFP)

Le match des défenses

Un match aller spectaculaire, marqué par de grands gestes offensifs, mais surtout pas deux défenses fébriles. Ce mercredi, l’ASM doit s’imposer par deux buts d’écarts face au troisième de Premier League. Une tâche compliquée, non relevée par le PSG l’année passée en quarts de finale (2-2, 1-0 pour les citizens).

Si l’ASM veut voir les quarts, il faudra marquer. Rien de plus simple pour la meilleure attaque européenne (84 buts marqués en 29 matchs de Ligue 1 par exemple). La présence de leur capitaine Radamel Falcao sera une valeur ajoutée au club de la principauté. Mais le leader du championnat de France devra surtout ne pas prendre de buts, fait qui avait fait tâche au match aller.

Les hommes de Léonardo Jardim, encore en course dans quatre compétitions, prouvent depuis le début de la saison qu’ils sont capables de tout. La preuve serait de faire taire le Manchester City de Pep Guardiola, irrégulier depuis plusieurs mois. Les monégasques, après avoir envoyé un message à l’ensemble de la Ligue 1, pourraient bien prévenir l’Europe qu’il faudra compter avec eux cette année.

ASM But
Les monégasques devront se montrer intraitables en défense. (AFP)

Antoine REICHARD

Image à la Une : planetemercato.fr

 

 

Publicités