The Boyfriend – Pourquoi lui? – Pourquoi ce film?

Adaptation de la série Cuckoo, The Boyfriend – Pourquoi lui ? sorti en salle le 25 janvier, sent le réchauffé. Pourtant, certains passages méritent d’être relevés bien qu’ils soient assez rares.

The Boyfriend - Pourquoi lui ? : Photo Bryan Cranston, Griffin Gluck, James Franco, Megan Mullally, Zoey Deutch
Megan Mullally, Bryan Cranston, Zoey Deutch, James Franco, Griffin Gluck

Le Synopsis :

Très proche de sa fille Stephanie, une brillante étudiante qu’il protège du mieux qu’il peut, Ned apprend avec stupeur qu’elle fréquente quelqu’un depuis plusieurs mois. Un garçon richissime et excentrique, qui va tout faire pour se faire accepter de ceux qu’ils voient déjà comme ses beaux-parents. Au point parfois de dépasser allègrement certaines limites. Ce qui ne manque pas de provoquer des tensions avec Ned…

Rien n’a changé en 60 ans

« Sympas », tel est l’adjectif attribué par bon nombre de spectateurs au film The Boyfriend – Pourquoi lui ? au sortir de la salle de cinéma. Après avoir scénarisé une trilogie du genre avec Robert De Niro et Ben Stiller (Mon beau-père, etc.), John Hamburg remet ici le couvert comme réalisateur, secondé par Jonah Hill. Mais cette fois, c’est James Franco qui joue le gendre lourd, vulgaire et 2.0 , face à Bryan Cranston, son beau-père moins décalé. Mais ce scénario basic additionné à ces personnages sent le réchauffé et ce ne sont pas les injures ni les grossièretés formulées pas les acteurs qui changeront la donne.  Finalement, rien n’a changé depuis Le Père de la mariée de Vincente Minnelli sorti en 1950, ce film n’est qu’une énième comédie américaine.

Une comédie « hilarante »

Mais malgré son côté « déjà vu », ce film réalisé par « une bande de potes » est assez agréable à voir. Malgré des lenteurs et des scènes très prévisibles, certains passages marquent l’esprit. C’est le cas de la scène des toilettes japonaises ou encore de la scène finale. Cathy, l’une des spectatrices juge ainsi cette comédie « hilarante » même si elle tient à signaler qu’elle « ne s’adresse pas à tout le monde vu les nombreuses injures ». Et des injures, il y en a ! Et c’est sûrement l’un des plus gros défauts du films car entendre « fuck » une fois ça peut faire rire mais l’entendre toutes les cinq minutes, ça devient lassant. 

Rien que pour James Franco il falait que je le vois !

Autre point positif du film : son casting. Car il faut le mentionner, les acteurs sont charismatiques et, pour la plupart, assez talentueux. C’est le cas de Keegan-Michael Key qui brille et se démarque dans le rôle d’un majordome déjanté qui nous fait vivre les meilleures scènes du film. Second acteur remarquable dans ce film, Griffin Gluck respire la fraîcheur et attire la sympathie. De son côté, Bryan Cranston, qui jouait Al dans Malcom et Walter dans Breaking Bad, saisit l’occasion pour montrer une nouvelle facette de son jeu et ce n’est pas plus mal. Enfin, James Franco et Zoey Deutch déçoivent. Alors que Zoey Deutch reste assez effacée et inintéressante la plupart du temps, James Franco est superficiel et manque indéniablement de profondeur et de couleur.  Et ce dernier point risque au plus haut point de décevoir les spectateurs dont beaucoup attendent de voir jouer le beau brun. C’est notamment le cas d’une jeune fille qui avoue être aller voir ce film pour cette raison : « Rien que pour James Franco il fallait que je le vois ! ».

Finalement, The Boyfriend- Pourquoi lui ?, ça n’est qu’un joyeux bordel entre potes ! Car comme le dit David, un autre spectateur, « c’est un film sympa mais sans plus ça ne marquera pas les esprits ».

Sarah C

Publicités