JFresh : « J’essaie de montrer mon monde aux gens »

Art de Rue. Voilà une notion qui regroupe beaucoup. Graph, deejaying, rap, danse, ou plus globalement : Hip-Hop. Il s’agit là d’une culture très large. JFresh, a accepté pour Mosaïque de nous parler de sa pratique. De ce qui le lie à son art. Reportage sur l’un des protagonistes de cette grande scène qu’est le Hip-Hop. 

Vieux
Vieux Port de Marseille

Marseille, le Vieux Port sous le coucher du soleil. C’est à cet endroit et à ce moment là de la journée que Jérémy Guillaume aime se produire. Son « blaze » comme on dit dans le jargon: JFresh. Il s’agit d’un jeune étudiant de 21 ans vivant à Marseille, danseur au sein de la scène Hip-Hop locale. Ayant commencé à faire ses premières armes à l’âge de 15 ans, pendant ses études au Lycée Montgrand, il a depuis gravi des échelons et pris de l’expérience. Le jeune danseur assure aujourd’hui le rôle de chorégraphe en plus de celui d’interprète. Quand nous lui demandons pourquoi se lancer dans cela, il nous répond « Je veux créer. Mettre en rapport la musique, les paroles, les rythmes, avec la gestuelle du corps est ce qui m’importe. Tout à un sens, je veux juste lier ces sens afin d’en faire quelque chose de cohérent et de complet. »

JFresh effectuant un pas
JFresh effectuant un pas

Relation musico-corporelle

La phrase est lâchée. Le but du danseur est de lier la musique à la gestuelle. N’est-ce pas pourtant la base même de la danse me direz-vous ? Certes, il s’agit ici de quelque chose d’encore plus poussé. Le JFresh est danseur de Hip-Hop, mais pas seulement. Il est danseur de newstyle. Dans ce genre nouveau, si l’instrumentalisation et les sons de la musique comptent, bien-entendu, les paroles jouent aussi leur rôle. « Tout est vraiment accentué par l’interprétation. En ce sens, je veux dire que les paroles comme la musique en elle même sont aussi importants l’un que l’autre. » Voilà l’un des buts du danseur à travers son art. L’un de ses autres objectifs, est de transmettre à travers les mouvements de son corps. Car comme tout art, la danse communique. Elle transmet et offre ce que son interprète ou son compositeur ressentent. Là réside toute la richesse de cet art. Le compositeur ou chorégraphe va d’abord créer, en inculquant certaines idées, émotions. L’interprète ou danseur, va, de par sa prestation, ajouter du sens supplémentaire, et une charge sentimentale plus forte. « J’essaie de montrer mon monde aux gens, tout en restant original. Je veux tenter d’exposer quelque chose de nouveau dans le monde urbain. Quelque chose, qui je pense, n’est pas exploité à son maximum. »

Voilà donc toute la portée du travail de ce danseur, qui sévit depuis bientôt 6 ans maintenant. Mais les mots ne sont jamais suffisants quand il s’agit d’art. Même en littérature. Quelques vidéos pour vous donner une idée donc, de ce qui anime ce passionné.

Si vous souhaitez vous renseigner un peu plus profondément à propos de cet artiste, vous pouvez suivre les pas de JFresh sur sa page Facebook : JFresh on Facebook

Loïc Hebbache

Publicités