Football Manager : la quintessence du jeu de simulation

Si vous appréciez la simulation, ainsi que le jeu vidéo, Football Manager est fait pour vous. Le jeu vidéo produit par SEGA, et Sports Interactive est de retour en cette année 2017, pour le plus grand plaisir de ses habitués. Retour sur la quintessence du réalisme virtuel qui touche un public de plus en plus vaste. 

fm17-test-une
Affiche du jeu

Vous êtes en conférence de presse, et là, Stéphane Baudry, journaliste chez Football Magazine vous pose une question sur le mercato que vous menez. La question ne vous plaît pas, vous partez en claquant la porte. 

Cette situation vous pensez ne jamais pouvoir la vivre. Vous rêviez d’entraîner votre équipe préférée, mais la vie vous a choisit un autre chemin. Pourtant détrompez vous. Avec Football Manager, c’est possible. Cela vous semble peut-être trop réaliste pour être vrai, et pourtant ce cas ne représente qu’un simple pour cent de ce qu’il est possible de faire dans ce jeu vidéo. Car oui, jamais un jeu vidéo crée sur le thème du sport, n’aura jamais été aussi complet, aussi immersif.

Un aperçu des menus très complets
Un aperçu des menus très complets

L’immersion, c’est clairement ce qui qualifie le mieux ce jeu. Dans un jeu de sport classique, -prenons Fifa pour rester dans le thème du football- vous passerez la plupart de votre temps sur le terrain. Football Manager au contraire, nécessite que la plupart de votre période de jeu se déroule dans les menus, même si le terrain reste important.

Recruter son staff ; choisir la composition des entraînement ; décider de la structure du centre de formation ; élargir son réseau de recrutement ; faire les compositions ; négocier des contrats avec vos joueurs ; répondre aux conférences de presse ; contrôler le moral de vos joueurs… La liste est très longue, et témoigne parfaitement de la profondeur du jeu. Il est parfois possible de commencer à jouer à midi, pour terminer à quatre heures du matin sans même se rendre compte du temps qui défile.

Un public de plus en plus large

Lorsque la série des Championship Manager, (ancêtre de l’actuel Football Manager) est lancée, elle touche dans un premier temps très peu de monde. Tout d’abord parce qu’elle est exclusive au territoire britannique. Il faut attendre Football Manager 2005 pour voir la franchise s’exporter. Le succès est présent mais encore timide. Le jeu est déjà pourtant bien développé, et paraissait déjà assez bien fait à son époque.

Il faudra attendre l’édition 2008 pour voir le bijou augmenter sa popularité. Le petit nouveau commence à faire parler de lui. De plus, SEGA devient l’un des éditeurs du jeu.

Le moteur de matchs en 3D arrive d’ailleurs lors de l’édition suivante. Cette année marque le début de l’ère moderne FM comme l’appellent les fans.

Un aperçu du jeu
Le moteur du jeu aujourd’hui

2013 Est l’année de l’explosion. Le jeu étant vendu à plus d’un million d’exemplaires. Il s’agit même de l’un des jeux les plus piraté du net puisqu’il aurait dépassé les trois millions de copies pirates. Malgré ce manque à gagner dans les caisses de Sport Interactive, le succès du jeu n’en demeure pas moins important.

Depuis, Football Manager s’impose comme la simulation informatique footballistique de référence.

Pour cette édition 2017, les ventes devraient profiter de la réputation grandissante du jeu pour se porter à la hausse.

Dans cette édition, vous pourrez même ressentir les conséquences du Brexit ! C’est vous dire à quel point ce jeu est réaliste.

Bref si vous hésitiez à acheter le jeu, la rédaction Mosaïque le valide pleinement. Vous pouvez tenter le coup. Et si vous n’êtes pas totalement convaincus, il est toujours possible d’acheter une version plus ancienne, celle de 2015 par exemple, qui ne vous coûtera pas plus d’une dizaine d’euros.

Le jeu se télécharge généralement chez Steam
Le jeu se télécharge généralement chez Steam

Le jeu est accessible sur la plateforme Steam, mais aussi en version CD chez Amazon ou dans vos Fnac ou Micromania.

Loïc HEBBACHE

Publicités