Football CDL – Paris n’a pas le droit à l’erreur, Nancy devra être solide

Les demi-finales de Coupe de la Ligue débuteront ce soir à partir de 21h avec Bordeaux-PSG. Le Paris Saint-Germain enchaîne les victoires mais devra faire face à une équipe bordelaise solide qui reste invaincue depuis le 21 décembre, toutes compétitions confondues. Demain à la même heure, ce sera au tour de Monaco d’accueillir Nancy. 

Cédric Carasso, gardien des Girondins de Bordeaux lors de Bordeaux-Lorient le 12 janvier 2016, photo de Romain Perrocheau
Cédric Carasso, gardien des Girondins de Bordeaux lors de Bordeaux-Lorient le 12 janvier 2016, photo de Romain Perrocheau

Mise en garde pour le PSG

Autant être honnête, si le Paris Saint-Germain laisse la Coupe de la Ligue lui filer entre les doigts, ça ne passera pas. Unai Emery n’a pas le droit à l’erreur. Auteur d’un début de saison controversé, le club de la capitale semble aller mieux depuis la reprise. A trois semaines du match tant attendu de Ligue des Champions face au FC Barcelone (match aller le 14 février au Parc des Princes dans le cadre des huitièmes de finales), une défaite à ce stade de la compétition aurait de quoi inquiéter les supporters mais aussi les joueurs. Surtout que le club de la capitale affiche un nouveau visage depuis début janvier, un visage plus conquérant. L’arrivée de Julian Draxler durant le mercato hivernal a solidifié l’effectif et donné un nouveau souffle, d’autant plus que le jeune allemand s’intègre parfaitement au groupe en ayant déjà inscrit deux buts en trois matchs toutes compétitions confondues. Toutefois, il ne sera pas dans le groupe pour affronter l’équipe bordelaise à la suite d’une blessure au mollet lors du match samedi à Nantes (0-2). En revanche, Edinson Cavani sera bien là lui, décisif et sur-motivé il compte déjà 26 buts en 26 matchs (ttc).

Face à eux, une équipe bordelaise motivée par les Coupes nationales dans l’espoir d’un avenir européen la saison prochaine. Actuellement 9ème de Ligue 1, les Bordelais comptent bien ne pas se laisser faire et ils ont des raisons d’y croire. A noter que sur cinq éliminations parisiennes de son histoire à ce stade de la compétition, trois ont été réalisé par leurs aînés: en 1986 en Coupe de France, en 2002 en Coupe de la Ligue puis en 2009.

Jocelyn Gourvennec s’affiche déterminé en conférence de presse et joue l’avantage de disputer cette demi-finale à domicile. D’autant plus que Bordeaux est sur une série de cinq matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Les Bordelais devront tout fr même être réalistes et efficaces face à une équipe parisienne qui affiche quelques faiblesses. Le club de la capitale s’est montré peu rassurant face au pressing mis en place par les Nantais samedi dernier et se sont laissé aller à quelques frayeurs et ce, dès les premières minutes du match. Les Girondins de Bordeaux peuvent le faire et ainsi espérer réussir à se faire une place sur la scène européenne.

Compliqué pour Nancy

La 5ème meilleure défense de Ligue 1 face à ce qui se fait de plus redoutable en attaque. Nancy devra réaliser l’irréalisable demain soir face à une équipe monégasque qui détient la meilleure attaque européenne avec 64 buts en 21 matchs de championnat. Le 12ème de Ligue 1 devra, en plus de cette tâche déjà très compliqué, faire sans Benoît Pedretti blessé et forfait pour cette demi-finale. Un véritable coup dur pour l’AS Nancy Lorraine qui ne partait déjà pas favori avec l’équipe au complet. Pour l’AS Monaco la tâche semble donc assez aisée étant donné le niveau de jeu affiché depuis le début de la saison. Trois buts, cela semble être le tarif minimum imposé par les monégasques, alors espérons pour les Nancéiens que la défense se montrera solide sinon cela risque de faire mal. D’autant plus que le choc de la Ligue 1 PSG-Monaco a lieu ce dimanche et qu’il faut rester sur cette belle série pour impressionner comme il faut le club de la capitale.

Nassima Driouach

 

Publicités