[Reportage] Solidarité : ils sont Lulu !

Nous sommes partis à la rencontre de « Lulu Dans Ma Rue », une association née sous le signe du social qui prône le local, l’aide de quartier. Reportage. 

Chaleur humaine en plein hiver. Au coeur de la rue Saint-Antoine, dans le 4ème arrondissement de Paris, se tient un petit kiosque armé de bonne humeur et de générosité. Cube de vie lutant contre le froid. Sur les pavés, l’enseigne  Lulu Dans Ma Rue, un service de conciergerie ouvert à tous. Il suffit de « demander un Lulu ».
Autour d’un café brûlant avec lequel on se réchauffe les mains, le premier Lulu se présente à nous, il s’appelle Ali. Derrière son comptoir, il connait la chanson par coeur, tout sourire : « envie d’une petite lecture ? ». Autour de lui, entre autres pancartes et cactus décoratifs, se présentent une flopée de livres. Code Civil, Agatha Christie, Amélie Nothomb…des mots en « libre- service ». Il ne suffit que de se servir, « pour le plaisir de la découverte ! ». C’est certain, Lulu est avenant, humain.  

« le principe est simple : si vous avez un quelconque souci à votre domicile, ou un souci que vous ne pouvez résoudre seul, demandez Lulu », explique Ali.

16129656_1204344546323480_70923715_o.jpg
Des livres à prendre ou à laisser, pour les amateurs d’aventures/Crédit Photo: Samuel Regnard

Lulu Dans Ma Rue, ou l’aide de quartier basée sur le volontariat et l’engagement, fonctionne aussi de manière indépendante.

« avec Lulu, en plus d’un petit prix, vous n’avez aucun frais de déplacement pour garder vos enfants ou régler un problème de plomberie »

Le top des services se comptent sur les doigts d’une main : « tout d’abord l’informatique, où nous proposons de l’initiation et des cours particuliers pour personnes âgées. Puis, on s’occupe du bricolage et tous les petits boulots généraux qui nécessitent des gros bras ». Un concept qui repose sur une « quête de sûreté et une confiance mutuelle » entre Lulu et les clients. « Ce qui nous démarque avant tout du professionnel, c’est notre présence à la seconde, notre réactivité ». Des rouages bien huilés auquel Ali et 89 autres « Lulus » sont engagés chaque jour. Tous, pour le même but.

Infusion sociale

16196137_1204344406323494_1421889337_o-1
Rue Saint-Antoine, la devanture du kiosque, entourée de drapeaux festifs/Crédit Photo: Samuel Regnard

En tout, il sont 90 personnes, formant une équipe soudée et structurée. En essor depuis 2015, particulièrement dans les quartiers mixtes, Lulu Dans Ma Rue vient d’une initiative impulsée par Charles Edouard Vincent et l’association Emmaüs Défi. Un challenge audacieux, qui veut permettre aux sans-abris d’aborder sereinement les prémices d’une réinsertion professionnelle.

Mais pas que. « Lulu se veut sans clé et sans serrure. Les étudiants en galère financière comme les retraités peuvent être Lulu ». Lulu est mixte, familier, charitable.

« C’est aussi une conviction que notre société ira mieux si on remet de l’humain dans notre quotidien.  Il est temps de refaire une place à la relation humaine authentique et à la confiance en nos quartiers ! ».

En dehors des heures de labeur s’organisent concerts et apéritifs publics. Le discours d’Ali demeure en parfaite adéquation avec le concept de son double Lulu : celui de créer du lien social au sein du quartier. Avant d’accueillir une cliente en quête d’un baby-sitter pour ses deux enfants en bas-âge, Ali ajoute : « je suis Lulu, nous sommes Lulu ». Le serez-vous ?

Axelle Garcia-Davenne

16144757_1204344436323491_1000930130_n

 

Le kiosque de « Lulu Dans Ma Rue », où l’on s’informe, s’engage, discute…/Crédit Photo: Samuel Regnard

Lulu Dans Ma Rue , kiosque situé métro Saint-Paul, rue Saint-Antoine (IVe). Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 19h30 et le samedi de 10h30 à 19h30. Téléphone : 01.73.74.89.52

Crédit photo à la Une : Homaigod
Publicités