Les orphelins Baudelaire sont de retour !

Nombreuses sont les séries se voyant offrir une nouvelle jeunesse par Netflix. Après « La Fête à la Maison : 20 ans Après » ou encore « Gilmore Girls : Une Nouvelle Année », le géant du streaming met en ligne aujourd’hui sa série télévisée reprenant la série littéraire « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire ».

Crédit photo : Netflix
Crédit photo : Netflix

Une aventure semée de rebondissements

Crédit photo : Netflix
Crédit photo : Netflix

À la suite de l’incendie du manoir Baudelaire et de la mort de leurs parents, Violette, Klaus, et Prunille se retrouvent orphelins.

Monsieur Arthur Poe, le directeur de la banque où est entreposée la grande richesse de la famille, est donc chargé de confier les enfants au parent le plus proche de Monsieur et Madame Baudelaire : le comte Olaf Un sinistre acteur égoïste et vantard, qui ne cherche qu’à se débarrasser des enfants et mettre la main sur leur fortune familiale.

Les trois enfants vont devoir traverser différentes aventures dans l’espoir d’empêcher la réussite du diabolique comte mais aussi pour sauver leurs vies, constamment en danger.

Adaptée au cinéma en 2004 par le réalisateur Brad Silberling, « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire » mettait en scène Jim Carrey, Meryl Streep mais encore Jude Law.

Les 8 épisodes de l’adaptation Netflix couvriront les 4 premiers romans de la série littéraire.

« C’est libérateur de ne pas avoir à être charmant »

Crédit photo : Netflix
Crédit photo : Netflix

Plus connu pour son rôle de coureur de jupons dans la série How I Met Your Mother, Neil Patrick Harris s’est mis dans la peau du Comte Olaf, un homme méchant et sans le moindre état d’âme pour les besoins de la série Netflix.

L’acteur s’est confié pour le site journaldesfemmes.com sur ce rôle particulier :

Olaf appartient à une organisation qui s’appelle V.D.C et il pourrait être impliqué dans la mort des parents des enfants Baudelaire. Il est prêt à tout pour récupérer leur fortune.

Je n’ai pas grand-chose en commun avec lui. On ne se ressemble pas, on ne s’habille pas pareil, je ne gifle pas les enfants. Je n’en veux à la fortune de personne … On est plutôt à l’opposé l’un de l’autre.

Neil Patrick Harris ajoute :

C’est marrant de jouer quelqu’un d’aussi horrible, parce que si vous êtes grognon, c’est bien. Si vous vous levez du mauvais pied, ce n’est pas un problème, ça peut même vous aider.

Normalement quand vous jouez, vous devez être sympa tout le temps. C’était libérateur de ne pas avoir à être charmant.

A retrouver en exclusivité sur Netflix.

Par Lola Leger

Publicités