Trente ans après, Dalida renaît

Le 3 mai 1987, l’artiste aux 120 millions d’albums vendus dans le monde se donnait la mort. Trente ans après, avec l’aide de son mythique frère Orlando, Lisa Azuelos lui rend hommage et réalise le film événement de ce début d’année, Dalida, en salles le 11 janvier 2017.  

Crédits: dalida.com
Crédits: dalida.com

Nombreux sont les documentaires, livres et autres biographies qui retracent la vie de celle à l’origine du premier fan club en France, une vie passionnante marquée par le suicide de plusieurs de ses amants mais aussi et surtout  un des plus grands répertoires musicaux de la chanson française. Avec plus de deux mille titres à son actif, Dalida a su élargir son fan club pour que, même après sa mort, ses albums continuent de se vendre par millions. 140 millions vendus dans le monde depuis le début de sa carrière en 1956, et des salles combles à chacun de ses concerts. Outre l’artiste exceptionnelle, c’est bien la personnalité de Iolanda Cristina Gigliotti -de son vrai nom- qui a passionné son public, première artiste internationale avec une telle aura, elle aura consacrée sa vie à son public.

2017 est particulier, triste anniversaire pour son entourage, spécialement pour son frère et agent Orlando. Pour apporter de la gaieté à ce qui doit ressembler à une célébration plutôt qu’à une procession funéraire, Lisa Azuelos a travaillé pendant plus d’un an pour réaliser son troisième court-métrage sur la star de la chanson française.

Une actrice inconnue pour un rôle mythique

Avec un casting alléchant et des noms biens connues comme Patrick Timsit, Jean Paul Rouve ou encore Riccardo Scarmacio (une véritable célébrité en Italie), elle a laissé le rôle titre à une grande inconnue du public français. Sveva Alviti, récemment à la une de tous les médias sur les réseaux sociaux pour avoir fait une crise d’épilepsie sur le plateau du Gros Journal. Elle n’en est pourtant pas à sa première interview, elle avait d’ailleurs fait sensation sur le canapé rouge de Michel Drucker le 1er janvier, il l’avait alors qualifié son interprétation de “sublime”. Italienne de 32 ans ayant passée une grande partie de jeunesse à travailler dans le mannequinat, elle décide à l’âge de 26 ans de s’essayer à la comédie, après avoir suivi les cours de Susan Batson, coach de Nicole Kidman et Juliette Binoche entre autres, elle tourne trois films en Italie non distribués en France, puis en 2016 elle auditionne pour le rôle de Dalida, après sa reprise saisissante du tube Je Suis Malade, elle est sûre : Dalida, c’est elle ! En couple depuis peu avec un français, son rôle dans le biopic qui signe l’événement de ce début d’année lui réserve un avenir brillant.

Jamila Chafii

*Crédits image à la Une: mubi.com

Publicités