Le midi brille à Las Vegas

Dernier jour pour se démarquer au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas. Avec 275 exposants et de nombreuses innovations, la France y est incontournable. Mais le midi y est pour beaucoup.

 

Crédit Photo : Pexels
Crédit Photo : Pexels

« Une opportunité en or », le CES est une vitrine d’exception pour toute jeune entreprise et startup. Troisième délégation derrière les Etats-Unis et la Chine, la France se place deuxième délégation mondiale pour les startups (juste derrière les Etats-Unis). Même la presse anglo-saxonne encense nos couleurs.                                                                                                 Mais si les exposants tricolores viennent de partout en France, quelques régions se démarquent…

Des régions très investies

Avec 50 entreprises exposantes dont 38 startups présentes, la région Auvergne Rhône-Alpes fait la fierté de ses habitants. 2ème région numérique de France, région leader pour les technologies, la circonscription possède l’un des écosystèmes les plus dynamiques en Europe avec 15 000 entreprises et 90 000 salariés. Jugées comme prometteuses, dix d’entre elles ont déjà reçu un CES Innovation Awards qui récompense les innovations les plus remarquables de l’années. Du vêtement thermique intelligent à l’appareil pour piloter les objets connectés en passant par la canne intelligente, ces jeunes pousses françaises ont fait preuve de créativité et leurs inventions pourraient bien devenir indispensables.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Autre circonscription prometteuse, l’Occitanie. Première région française pour la recherche et le développement, repère de plus de 29 000 chercheurs et de 15 pôles de compétitivité, l’Occitanie accompagne à Las Vegas 37 startups.

Point notable : beaucoup de ces français ont pu bénéficier d’une aide régionale. La région Auvergne-Rhône-Alpes a été un soutien de poids pour ses représentants. Selon un communiqué de cette dernière, le programme « CES 2017 porté par l’ARDE (l’Agence Régionale de Développement Economique d’Auvergne) et Minalogic (le pôle de compétitivité mondial des Technologies du Numérique en Auvergne-Rhône-Alpes) » et ses partenaires (Digital Grenoble…), représente un budget de près de 300.000 euros dont 45% financés par les fonds publics. Ces efforts s’expliquent par le fait que, comme résume un membre de la délégation portée par Madeeli (Agence régionale d’innovation et de développement économique), « si une société arrive à finaliser dans le cadre du CES, c’est le jackpot ».

Un pari risqué

Mais il ne faut pas oublier qu’il y aura de la casse. Beaucoup d’entreprises ne réaliseront pas leur rêve américain. D’ailleurs, plusieurs startups présentes l’an dernier au salon sont déjà retombées dans l’oubli et leurs produits ne sont toujours pas commercialisés.

Malgré tout, avec cette délégation, la France peut se targuer d’être propice à l’innovation. Car, comme Fred Potter, patron de Netamo (startup française), l’affirme : « pour faire un objet connecté, il faut 10 savoir-faire. Tous ces savoir-faire, on les trouve à Paris ».

Sarah C

 

Publicités