La « route de la mort » frappe à nouveau !

Ce matin, un accident de bus faisant 4 morts et 25 blessés est survenu en Saône-et-Loire. Le verglas en est probablement à l’origine.

Accident de bus mortel près de Charolles sûrement dû au verglas. AFP/Philippe Merle
Accident de bus mortel près de Charolles sûrement dû au verglas. AFP/Philippe Merle.

Un accident mortel. Vers 4h30, un bus transportant des ressortissants portugais est tombé en contrebas de la RN79, peu avant le viaduc de Charolles. Il se dirigeait vers la Suisse.

D’après le dernier bilan, la chute du véhicule a fait 4 morts et 25 blessés. 3 d’entre eux sont encore en état d’urgence absolue.

Près de 75 pompiers ont été mobilisés pour venir en aide aux victime. Grâce à eux, le bilan s’est allégé. Un homme en arrêt cardiaque a été réanimé dès l’arrivée des secours. Et pour accueillir les passagers du bus, un poste médical avancé s’est installé dans un des bars PMU de Charolles.

La « route de la mort »

Ce n’est pas le premier et ça ne sera malheureusement pas le dernier. La route centre Europe et Atlantique (RCEA) est connue pour sa dangerosité. En mars dernier, une collision entre un mini-bus et un poids lourd avait 12 victimes. Coïncidence troublante : il s’agissait aussi de ressortissants portugais.. 

Le verglas en est sûrement la principale cause. Effectivement, cette nuit, une pluie verglaçante est tombée, rendant ainsi la chaussée extrêmement glissante.

À l’heure actuelle, 7 départements sont encore placés en vigilance orange (verglas et neige). La Saône-et-Loire en fait d’ailleurs partie.

Axelle Garcia-Davenne

Publicités