Top 5 des albums à retrouver sous le sapin

Noël approche, le sapin se garnit, les cadeaux s’empilent… en musique ! Cette année, Mozaiick vous propose cinq disques à retrouver d’urgence sous votre sapin. Dans notre hotte, on y trouve de tout : du rap, de l’électro, de l’international et de la chanson française, de quoi même ravir les plus sceptiques…

Cyborg – Nekfeu 

nekfeu-cyborg-cover.jpg

 

Annoncé par surprise pendant son concert colossal à l’AccorHotels Arena, Nekfeu en a surpris plus d’un. Cyborg, son nouvel album, marque une rupture brute avec les sonorités de son précédent album Feu. Plus incisif, nécessairement dur et très actuel, ce nouvel opus est notamment doté de featurings fameux (entre autres Sneazzy, Alpha Wann, Jazzy Bazz…). Nekfeu revient ainsi en force et s’éloigne des sentiers battus pour le bien de nos oreilles, puisque la production se fait ici plus léchée, abordant différentes ambiances et couleurs. Cyborg est comme l’ovni parfait du rap français. Attention, produit fortement addictif !

Un extrait :

Woman – Justice

justice_-_woman_artwork

Le grand retour du duo roi de la techno ! Avec trois albums monstrueux à son effectif, Justice est une preuve irrefutable que la « French Touch » impulsée par les Daft Punk détient encore le monopole. A l’écoute de Woman, c’est surtout le revers soul qui nous touche le plus. En passant par Safe and Sound, Randy et Fire, le groupe enchaîne les tubes dansants et délicieusement produits. A écouter en famille ou seul, casque sur les oreilles, les basses de Woman seront vos meilleures amies pendant un bon bout de temps. Un excellent troisième album, qui va pour sûr propulser le groupe au sommet. Une tournée est d’ailleurs imminente, on est prêt à parier que cet album vous convaincra d’y aller…

Un extrait :

Palermo Hollywood (Deluxe Edition) – Benjamin Biolay

005307015_500

Dans nos bacs depuis plus de six mois déjà, le dernier opus du nouveau parrain de la chanson française Benjamin Biolay, intitulé Palermo Hollywood se dévoile davantage. En effet, en plus des douze très bons morceaux qui le composent, le chanteur propose pour les fêtes une ration de « rab » non négligeable : 7 morceaux de plus. Les sceptiques seront confondus puisque ce dernier album est d’une beauté sévère, aux origines orientales et aux arrangements picturaux. Une oeuvre entière et honnête, que Biolay a sur façonner à sa façon, puisque les orchestres, les choeurs ainsi que ses partenaires (Chiara Mastroiani, Melvil Poupaud) sont aussi de la partie. Ecouter Palermo Hollywood, c’est plonger tête la première à Buenos Aires et son soleil ardent. De quoi se réchauffer en plein Hiver et en plus en musique !

Un extrait :

Blue & Lonesome – The Rolling Stones

rolling-stones-blue-and-lonesome

Le tant attendu nouvel album des papas du rock ne peut pas décevoir. Composé majoritairement de reprises et de standards de blues-rock comme on ne fait plus, Blue & Lonesome est un véritable concentré de nostalgie indispensable à votre discothèque. La production, « à l’ancienne » se laisse déguster sans modération. A l’écoute, on note la sensibilité des front-men ; Keith Richards, Mick Jagger et leur potes de toujours n’ont pas pris une seule ride… ou presque. Mais un peu d’ancienneté ne peut être que la preuve de l’expérience. Ici les Rolling Stones domptent comme jamais la musique qui leur sied. Prêts à danser le rock’n’roll et des slows ? L’album sillonne les paysages musicaux en proposant naturellement ses hits ravageurs. Tentez Blue & Lonesome, un album idéal pour les fêtes et plus si affinités, puisqu’il réassorti habilement le genre avec son créateur.

Un extrait :

Every Now & Then – Jagwar Ma 

jagwar_enat_23-1-640x640

Et si vous tentiez une petite dose d’indie-rock ? Propulsé dans les charts européens en 2013 avec un premier album remarqué, le duo australien Jagwar Ma est revenu sur les devants de la scène. Ce second effort, Every Now & Then demeure plus abouti et mature que son prédécesseur. Les mélodies, plus accrocheuses, touchent à tout : que ce soit de la dance-pop à l’électro-rock et au psychédélisme, Jagwar Ma tente l’aventure par tous les chemins. Cela tombe plutôt bien, puisque c’est une franche réussite. Pour tout amateur du genre, cet album se révèle être comme le messie et l’indispensable de l’année. Vous aussi voguez sur la vague pop de Loose Ends et de OB1, vous serez forcément charmés par Don’t Make it Right et Say What You Feel. Un joli cris du coeur de la part de cette figure montante que sont les gaillards de Jagwar Ma. Bonne nouvelle, le replay est autorisé…

Un extrait :

Une liste non exhaustive évidemment, qui ne serait faire de l’ombre à une multitude d’autres albums à se procurer en cette fête de fin d’année.

Samuel Regnard

Publicités