Job insolite de la semaine : « Baby-sitter » d’animaux

Tout le monde connaît le terme « baby-sitter » mais ce qui est moins connu ce sont les gardiens d’animaux. Non vous ne rêvez et ce service est fondamental pour tout maître qui aime son animal. Et depuis plusieurs années leur nombre ne cesse de s’accroître. On vous explique tout ici.

Crédit photo: Pixabay
Crédit photo: Pixabay

Autrefois, l’un des problèmes majeurs de tout détenteur d’animal qui se respecte était : où mettre mon animal pendant les vacances ? Et oui parce que Félix, Snoopy et compagnie sont biens mignons mais impossible de les amener à l’autre bout de la France ou du monde. Face à ce problème la majorité des gens se tournaient alors vers de la famille, un voisin, un refuge ou encore vers l’abandon. Mais problème à nouveau : Et si la personne qui se verrait confier cette tâche si précieuse n’aimait pas les animaux ? Et si au refuge, on ne lui donnait pas tout l’amour dont il a besoin ? Aucune solution n’était alors adéquate. Mais ce problème est aujourd’hui réglé et ce grâce à … internet. 

Aujourd’hui plusieurs sites mettent en relation des particuliers.                                              

Un service peu onéreux

Le deal ? L’un paye l’autre afin qu’il prenne soin de son animal en son absence. Pas besoin de diplôme, ni de formation, tout ce qui compte c’est d’aimer l’animal en question. Et n’importe quel animal peut être objet de cette garde. Evidemment, une personne qui accepte de garder un chat peut ne pas être d’accord pour garder un serpent mais certains gardiens d’animaux acceptent de le faire. Et petit plus, le prix d’une garde n’est pas excessif . Plus l’animal est petit et indépendant, moins élevé sera le prix. Tandis que la garde d’un poisson coûte environ sept euros par jour, la garde d’un chien de plus de 40kg coûte 16 euros par jour. Mais mis à part le prix abordable, ce moyen de garde offre une garantie indispensable : « un contrat « . La personne s’engage à s’occuper convenablement de votre animal et engage sa responsabilité dans le cas contraire.

Les prestataires aiment vraiment les animaux

Le fait de payer peu ce genre de prestation a un avantage certain: seul celui qui apprécie un minimum l’animal sera d’accord pour le garder car garder un animal qu’on ne connaît pas peut être très difficile. Les animaux ne sont pas comme les humains, ils ne sont pas aussi « polies », si un chien se sent stressé, il y a de fortes chances qu’il le montre d’une manière ou d’une autre. Et puis il faut aimer les animaux pour nettoyer leur saleté, les promener, les rassurer… C’est donc plus un « service » qu’un « job » en definitif.

Une occasion de ne plus adopter un animal sur un coup de tête

Et puis autre côté positif : garder un animal quelques jours offre l’opportunité de « tester » la vie de maître. Et oui, parce que les animaux des fictions ne ressemblent pas vraiment à ceux de la vraie vie. Un chien ne fait pas d’instinct le mort comme dans « The artist« , un chat ne joue pas du piano comme dans le dessin animé « Les Aristochats« . Un animal c’est plus compliqué que ce qu’on pense et en garder peut permettre d’être plus informé à ce sujet et de prendre la bonne décision quant à l’adoption d’un petit compagnon.

Sarah C

Publicités