Sully : l’artiste Clint Eastwood !

Clint Eastwood ressort un chef-d’oeuvre ! Après Million Dollar Baby ou encore, plus récemment, Gran Torino, c’est au tour de Sully ! Un biopic qui revient sur cet avion qui avait amerri en janvier 2009 sur l’Hudson avec un Tom Hanks au plus haut de son art…

Sully, c’est l’histoire du commandant Sullenberger, surnommé « Sully » qui sauve la vie de 155 passagers le 15 janvier 2009 en amerrissant le US Airways 1549 sur l’Hudson river. Une histoire surréaliste qui a fait bien évidemment le tour du monde et dont tout le monde, ou presque, considérait le commandant Sully comme un héros. Presque, justement, car derrière les caméras, le commandant a fait face à une enquête qui a bien failli le détruire…

Tom Hanks est au sommet de son art dans ce film. Un rôle pourtant pas si simple sur le papier pour jouer un héros malgré lui.. Clint Eastwood met en premier plan tout au long du film le facteur humain de cet histoire. Et avec un acteur tel que Tom Hanks, ça fait rêver ! Rendez vous compte, Tom Hanks est pratiquement sur tous les plans du film… et pourtant on ne s’en lasse pas !

Ce qui rend la prestation de Tom Hanks fabuleuse, c’est le caractère intemporel du film. Ce dernier est à la fois tourné dans le passé et dans le présent du post-accident. Dans le passé, avant l’accident, le commandant Sully a confiance en lui et a une rayon de soleil à la place du visage… alors qu’après l’accident,c’est tout le contraire…L’enquête contre le commandant engendre une tension sur le visage du commandant et Tom Hanks s’en sort fabuleusement bien.

Clint Eastwood is back !

L’autre point important, c’est bien évidemment le retour de Clint Eastwood. Après American Sniper, il reprend un vrai biopic à l’américaine qui fait rendre fier les américains de leur nation. Dans American Sniper, le réalisateur avait justement beaucoup mis l’accent sur ce patriotisme américain et beaucoup de journaux français l’avaient d’ailleurs critiqué. Dans Sully, nous avons comme l’impression que Clint Eastwood a retenu les leçons de la presse française car il ne met presque pas l’accent sur le personnage de Sully, un héros américain ; mais sur Sully, le héros de l’US Airways 1549.

En bref, si vous aimez les histoire vrais avec un jeu d’acteur digne d’être en lice pour les Oscars et une réalisation digne des plus belles productions d’Hollywood, alors jetez vous dans vos salles.

Maxime Cottu

Publicités