Le Brésil et le monde du football en deuil

Une terrible nouvelle a secoué le monde entier hier matin. Le vol CP 2933 transportant 81 personnes à son bord, dont l’équipe de football brésilienne de Chapacoense, s’est écrasé près de Medellin en Colombie. Le bilan est lourd, il fait état de 75 morts et 6 survivants. Le Brésil a décrété trois jours de deuil national. 

[Màj] 71 personnes ont perdu la vie dans le crash. 4 des victimes présumées de l’accident ne sont en fait jamais monté à bord de l’appareil.

Alors que l’équipe de football que l’on surnommait le « Leicester brésilien » était partie pour jouer le match aller de la finale de la Copasudamericana face à l’Atletico Nacional, un terrible accident s’est produit. L’avion a disparu des écrans radars vers 21h30 pour s’écraser une heure plus tard dans les hauteurs de Cerro Gordo (traduisez, « grosse montagne »). Ainsi, on dénombre aujoursd’hui 71 morts et six survivants parmi lesquels, un journaliste, trois footballeurs, une hôtesse de l’air ainsi qu’un technicien. Un premier bilan faisait état de 75 morts seulement voilà quatre personnes étant censées monter à bord, se sont finalement désistés. Tout ce que l’on sait c’est que l’avion aurait émis un signal d’urgence « panne d’électricité » . Une véritable tragédie qui voit au passage, toute une équipe de football disparaître. Les images des joueurs avant le crash font en ce moment même le tour des réseaux sociaux.

Des images qui font froid dans le dos. Sourire aux lèvres, ces derniers moments vécus par les joueurs du club resteront marqués dans l’histoire des terribles accidents du football. Après de nombreux messages de soutien à travers le monde, l’équipe de l’Atletico Nacional a demandé à ce que Chapecoense soit reconnu comme champion de cette finale si importante à leurs yeux. Un geste de fairplay et rempli de solidarité.

Le monde du football déjà touché par des tragédies

Lorsqu’on évoque de tels drames, instinctivement celui du 6 février 1958 nous revient en tête. Ce jour là, Manchester United revenait d’une qualification en coupe d’Europe des clubs champions, aujourd’hui appelé Ligue des Champions, quand le vol 609 de la compagnie British Airways ne parvient pas à décoller à cause de la neige présente sur la piste. L’avion finira par heurter à toute vitesse une maison ainsi qu’un entrepôt de carburant. Le bilan fera état de 21 morts dont huit joueurs.

Mais le crash le plus connu est celui du 4 mai 1949. L’avion de la compagnie aérienne italienne Aeritalia transportant l’équipe ainsi que l’encadrement du Torino A.C, revenant d’un match amical face au Benfica, percute les remparts de la basilique Superga, un monument s’une altitude de 670 mètres. Les 31 passagers à bord meurent sur le coup. C’est alors que la meilleure équipe d’Italie, voire du monde à cette époque, disparaît brutalement.

Un élan de solidarité

Evidemment après une tragédie d’une telle envergure, les messages de soutien se bousculent et ne cessent d’enflammer la toile. Les multiples hommages et prises de paroles se succèdent. Les clubs français ainsi que de grands joueurs du monde entier ont adressé leur soutien infaillible aux familles des victimes. La LFP a annoncé qu’une minute de silence serait respectée sur tous les terrains de L1 et L2 mardi et mercredi, un hommage logique mais important. Un drame qui rappelle tout de même que la vie ne tient qu’à un fil et ce, peu importe qui nous sommes.

Nassima Driouach

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s