Zone téléchargement c’est fini !

Télécharger des films, de la musique ou des jeux illégalement sur Zone téléchargement ? C’est fini. Le site a été fermé par la gendarmerie nationale hier soir, coupant l’herbe sous le pied à des milliers de fidèles qui téléchargeaient sur la plateforme depuis son ouverture en 2011.

La gendarmerie nationale a procédé hier soir à la fermeture de Zone téléchargement, l’un des sites de piratage multimédia les plus utilisés en France. L’issue funeste de la mission de « cyber sécurité » a été annoncée sur le compte Twitter de la gendarmerie, mettant fin à des mois d’enquête.

Une opération de longue haleine

En 2014, des plaintes avaient été déposées contre Zone de téléchargement, une plateforme qui mettait donc à disposition de ses utilisateurs des milliers de fichiers audio et vidéo. La SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), pour ne citer qu’elle, avait signalé le site, avant de faire de son démantèlement son cheval de bataille. Jour de liesse donc pour bien des plaintifs puisque la gendarmerie nationale est parvenue à mettre la main sur les éditeurs du site. Sept personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête menée par le C3N (Centre de lutte contre les criminalités numériques) et trois d’entre elles placées en garde à vue à la section de recherches de Toulouse.

Les éditeurs présumés du site courent le risque de devoir s’acquitter de la somme de 75 millions d’euros auprès des autorités. La violation de copyrights et la mise en ligne de contenu illégal constitue une infraction à la loi et les contrevenants s’exposent de fait à des poursuites pénales.

Twitter dit au-revoir à cinq ans de bons et loyaux services

Zone téléchargement n’est plus. Le site pirate suit les traces de son prédécesseur Megaupload (2005-2012 et laisse des milliers d’âmes en peine. Ils étaient plus de 3 ,7 millions par mois et plus de 11 000 par jour à se rendre sur la page, à présent suspendue, de Zone téléchargement. La surprise a donc été totale pour les adeptes du téléchargement, et cibles de prédilection d’Hadopi, lorsqu’ils ont tenté de charger la page hier soir et sont tombés sur un message d’erreur.

capture-decran-2016-11-29-a-10-57-30

Les internautes ont pris d’assaut Twitter pour manifester leur mécontentement à la suite de la fermeture du site. Des centaines de #JeSuisZoneTelechargement sont apparus, exprimant le désarroi de plusieurs adeptes du film pirate, en 140 caractères. Si certains s’amusent de la fermeture du site en suggérant aux politiques d’ajouter la mention « rétablir Zone Téléchargement » à leur programme pour se faire élire, d’autres se répandent en litanies à l’attention du gouvernement et de la gendarmerie.

Alyo 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s