Stephen Bannon et son site « Breitbart News » suscite la polémique aux États-Unis

Stephen Bannon, directeur du site d’information Breitbart News, issu d’une ligne éditoriale de courants suprématistes blancs et fréquenté des Républicains pro-Trump suscite la controverse. Stephen Bannon est depuis directeur de la stratégie en chef.

Conseiller de Donald Trump connu pour son site de « plateforme de l’alt-right », idéologiquement issu de la droite blanche alternative. Il est opposée farouchement à l’immigration. Patron de l’administration américaine nommé « chef de la stratégie » depuis la Maison Blanche , sa nomination fait grand bruit aussi bien chez les Démocrates que les Républicains. Reince Priebus, président du Comité national du Parti républicain (NRC), seraient avec Stephen  Bannon « associés sur un pied d’égalité pour transformer le gouvernement fédéral ».

Steve Bannon ancien banquier chez Goldman & Sachs ne compte aucune expérience politique. Malgré tout, sa nomination par Donald Trump prouve que la nouveau Président des États -Unis n’a pas l’intention d’abandonner ses idées les plus à droite.

Le ton outrancier et parfois mensonger du site Breitbart News, relaye des titres comme :

-« la contraception rend les femmes folles et laides ».

-« Faits : les jeunes musulmans en Occident sont des bombes à retardement ».

-« la solution au harcèlement en ligne est simple : les femmes doivent se déconnecter ».

Admirateur de Ronald Reagan  il juge la présidence de Georges W. Bush insatisfaisante,  pas assez abouti  il poursuit son chemin de plus en plus à droite sur l’échiquier politique.

Évoqué dans l’une des deux seules interviews qu’il a accordées durant la campagne présidentielle à Breitbart

« Notre mouvement a un aspect global, car les gens veulent, un peu partout dans le monde, le retour des frontières et davantage de souveraineté. »

Il veut donner l’exemple d’une Amérique protectionniste au monde entier. Avec l’idée supplémentaire d’étendre son idéologie dans l’union européenne.

Particulièrement en Allemagne avec le parti populiste Alternative für Deutschland (AfD) en désaccord sur la politique d’accueil des réfugiés d’Angela Merkel. Ainsi qu’ en France avec le Front National de Marine Le Pen. Discours possiblement audible avec une facilité d’emprise à propos des questions protectionnistes. En rappelant que le vote de ses partis politiques est en augmentation dans la plupart de l’Europe.

Stephane Bannon inquiète, à la tête de la plus haute institution des États-Unis. Venu à la rescousse de Donald Trump lors de la polémique impliquant la famille d’un ancien soldat américain d’origine pakistanaise, Humayun Khan, il incarne la radicalité des idées droitières de Trump.

Salomé Canuel

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s