France – Australie : Les Bleus dans l’à peu près

Samedi soir l’équipe de France de rugby a reçu l’équipe australienne dans un Stade de France plein. Une performance rageante tant les Français étaient proches de la victoire. 

Les Bleus s’inclinent de peu sur leur pelouse, 23-25. Un score frustrant pour des Français qui méritaient beaucoup mieux. Le match se termine après une tentative de drop de Camille Lopez manquée de peu. Une fin de match qui aurait pu tourner à l’avantage des Français si l’arbitre du match, le Néo-zélandais Glen Jackson, avait sifflé les gestes litigieux des Autraliens pour ralentir le jeux.

De la progression dans le jeu des Bleus

Une chose de sure, les français avaient faim ! Et c’est bon à voir ! De belles envolées, des passes après contacts qui faisaient la différence, du jeu simple mais efficace qui donnait beaucoup d’espoir aux français. Un Virimi Vakatwa intouchable, un Scott Speeding en feu, un Noa Nakaitaci réaliste et une première ligne omniprésente. Tout était réuni pour un beau match complet. Le hic reste dans la défense des wallabies qui ressemblait plus à la muraille de chine qu’autre chose. Une défense qui récupérait toutes les envolées françaises, la troisième ligne australienne impeccable a maintenu l’équipe un peu brouillonne elle aussi. À croire que c’était le thème de la soirée.648x415_france-australie-19-novembre-2016-stade-france.jpg

Les australiens trop approximatifs

Plus de 10 pénalités, aucune mêlée, deux touches perdues, et plusieurs en-avant ont empêché les australiens de prendre une large avance. L’autre arme des Wallabies, c’est le pied de Bernard Foley (remplaçant de dernière minute à la place de Quade Cooper) qui réalise un 4 sur 5 face aux poteaux et augmentera même l’avance au retour de la mi-temps avec un essai à la 42ème minute. Trois australiens crevaient l’écran, le centre Tevita Kuridrani, le demi d’ouverture Bernard Foley et le troisième ligne aile et capitaine David Pocock, maître dans l’art de ralentir les sorties de balles adverses dans les rucks.

Les joueurs à retenir :

  • Guilhem Guirado : Cap’tain Guilhem a rendu une copie quasi parfaite, offensivement, défensivement, solide dans le peu de mêlées, le seul point noir concerne les touches mais il n’est pas fautif dans la totalité.
  • Le reste de la première ligne française : titulaires et remplaçants, Uini Atonio, Xavier Chiocci, Camille Chat, Rabah Slimani et Cyril Baille omniprésents en attaque et en défense mais surtout solides dans les mêlées, notamment à la 80ème où le pack français a prouvé sa puissance en enfonçant les australiens.
  • Bernard Foley : la pierre angulaire du jeu australien, marqueur au pied mais aussi à la main, il a mit à mal la ligne française en distribuant le jeu australien sans fausse note.
  • Tevita Kuridrani : l’auteur du geste du match avec son essai acrobatique à la 58ème minute, il s’est aussi montré très dangereux dans le jeu courant.
kuridrani-marque-un-essai-acrobatique-rugby-test-match_8d098e098303875399df080a108b74aa.jpg
Un essai avec le corps en dehors du terrain mais le ballon dans l’en-but.

Les gros points négatifs :

Le seul point noir concerne le manque de continuité dans la performance française, la meilleure illustration reste le centre Wesley Fofana, habituellement monstrueux une fois sur le pré, il a eu besoin de 50 minutes avant de se montrer bénéfique pour l’équipe. Avant de commencer à avancer balle en main et de marquer son essai, il rate une réception de coup de pied et provoque deux pénalités contre la France dont une qui donne 3 points à l’Australie.

En bref, du bon et du moins bon, le sélectionneur français Guy Novès résume bien la situation,  « on est frustrés mais on a pas à rougir », à voir ce que le XV de France nous montrera la semaine prochaine face au monstre néo-zélandais.

Dimitri Henault

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s