Élections américaines : le jour où l’Amérique a basculé 

Les élections américaines ont été on ne peut plus mouvementées. Depuis 4h ce matin, le candidat républicain dominait, donné gagnant dans une majorité d’états, notamment dans les « swing states ». Après sa victoire dans ces fameux états, dont la Floride, le Wisconsin et la Caroline du Nord, Donald Trump devient le 45ème président des Etats-Unis.

capture-decran-2016-11-09-a-09-42-38

Main mise sur les « swing states »

Donald Trump a réalisé l’exploit d’arracher la victoire des « swing states » à son adversaire, Hillary Clinton, lors des élections américaines de 2016. Il remporte dans la foulée la Pennsylvanie, le Wisconsin, l’Alaska, l’Ohio, la Floride, et l’Iowa.

Outre les swing states, Donald Trump s’offre également le Michigan. Tout comme le Michigan -pourtant traditionnellement démocrate- Hillary Clinton perd le Blue Wall (un nombre d’états votant toujours démocrate, et sensés lui garantir 247 grands électeurs) au profit de Donald Trump qui a su séduire un électorat plutôt modeste.

Dans son discours de victoire, il a affirmé « Je serais le président de tous les Américains ». Il a également appelé au rassemblement autour de son parti républicain qui l’avait pourtant désavoué au début de sa campagne.

Et après ?

Dans les jours à venir, Barack Obama devrait inviter son successeur à la Maison Blanche. ll faudra cependant attendre le 20 janvier 2017 pour qu’il soit investi. Pendant ce temps, le « president elected » comme on l’appellera désormais, devra choisir ses ministres, ainsi que 4000 hauts fonctionnaires parmi lesquels 1000 devront être approuvés par le Sénat. Mais cela ne devrait pas poser problème puisque le Sénat à également remporté une majorité républicaine cette nuit. 

capture-decran-2016-11-09-a-09-49-30

Il faudra attendre les prochains jours pour savoir sur quoi Donald Trump s’attardera les cents premiers jours de son mandat. On imagine qu’il n’a pas oublié ses projets de mur et de ban des musulmans, et selon un article de l’Obs il y a de quoi avoir peur.

Un accueil mitigé de sa victoire

À l’annonce des résultats, certains se sont réjouis le victoire du candidat républicain. Selon Reuters, le président philippin Rodrigo Duterte a félicité Donald Trump pour sa victoire et a manifesté sa joie de faire affaire avec le milliardaire. En France, l’extrême-droite a accueilli la nouvelle avec joie.

Hillary Clinton, quant à elle, a appelé son adversaire pour avouer sa défaite selon une dernière dépêche de Associated Press.

Jamila Chafii

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s